Paroisse St Gabriel

EGLISE SAINT PIERRE de MARSILLY
LES GRANDES DATES

XIème siècle :Origine probable de la première église de Marsilly, qui relevait de l’Abbaye de Saint-Michel-En-L’Herm.
1223 : Première mention de l’église connue dans les textes.
1246 : Première mention du "Chapelain" et du prieur de Marsilly.
1346 : Destruction de l’église au début de la guerre de Cent ans dans le Sud-Ouest.
1360-1420 : Reconstruction de l’église qui se dote d’un système défensif et d’un clocher.
1449 : les paroissiens de Marsilly adressent une supplique au pape Nicolas V pour doter le clocher d’une flèche, ce qui sera accordé.
1568 : Destruction de l’église du fait des guerres de religion. Les piliers sont sapés entraînant les voûtes et la toiture dans leur chute. L'escalier en pierre du clocher est brisé.
1608-1610 :Reconstruction de la nef centrale uniquement, l’église ancienne en possédant 3 initialement : une centrale et une latérale de chaque côté, moins large et moins haute (on en voit la trace à l’arrière du clocher, côté nord).
1635 : Aménagement des fonts baptismaux dans l’embrasure de l’ancienne porte du clocher - porche.
1730-1732 : Construction de sacristie.
1792-1796 : A l’époque de la Révolution française en 1792, interdiction du culte. Celui-ci reprend en 1796.
1869: Grands travaux de rénovation de la nef. Le niveau du sol et les murs sont surhaussés, ainsi que la charpente. Un plafond de bois est établi pour couvrir la nef. Les dernières ruines des murs extérieurs de l’ancienne église disparaîssent.
1850: Le maître autel, la chaire et les boiseries du fond du choeur sont refaits à neuf.
1851: L’état donne le tableau représentant un épisode de la vie de Saint Bruno.
1855: le 22 décembre la nouvelle cloche (Marie-Thérèse) est bénie. Elle est toujours en usage de nos jours.
1866: Construction du petit édifice en saillie sur le mur sud du clocher pour donner plus d’aisance aux fonts baptismaux.
1873: Surhaussement de la sacristie (sol et murs) et réduction l’épaisseur  du mur est de 1,9 m (reste l’ancien mur d’origine du chevet de l’église de 2,5 m d’épaisseur) pour agrandir la sacristie.
1883-1887 : Mise en place des vitraux de Louis Victor GESTA, encore visibles actuellement.
1907 : Le clocher de l’église est classé Monument Historique.
1940-1945 : La terrasse du clocher-porche sert de point d’observation aux troupes allemandes.
1987: La terrasse est restaurée et offre un belvédère remarquable sur  l’ Aunis.